Votre guide touristique pour vivre la Mayenne à 100%

Saulges

Saulges, à 29km de Laval et 45 km du Mans, c’est la Petite Cité de Caractère, située au bord du creux de deux falaises hautes de vingt-cinq mètres façonnées par la rivière de l’Erve. Dans ce village datant du paléolithique, niche un important réseau de grottes. A ses bordures, 312 habitants y vivent, en harmonie avec des espèces rares… A l’image de ses monuments, son sol et sa nature, la ville s’est approprié un patrimoine unique, un véritable mérite d’appartenance au Pays d’Art et d’Histoire Coëvrons-Mayenne.

Un lieu rempli d’histoire

Dans cette vallée sinueuse de chasseurs-cueilleurs, la présence humaine remonte au paléolithique inférieur. Sur les lieux, on y retrouve une dent vieille d’au moins 500.000 ans. Vers l’an 150 av. J.-C., c’est une agglomération gallo-romaine qui vient ensuite s’y installer. Depuis, les découvertes s’accumulent, allant d’une paire de statuette en bronze, aux pièces de monnaies et pierres du Neandertal. Au Vème siècle, on n’y dénombrera pas moins de 9 sarcophages et inhumation de l’époque. Plus tard, au VIIème siècle, Saint-Cénéré sera la pierre angulaire du bourg et stimulera son effervescence. Il y élèvera la première communauté chrétienne dans sa grande sagesse, et servira sa passion dans ce village, jusqu’à sa mort. Saulges, ou la vallée inspiratrice de savoureuses légendes.

Un patrimoine religieux

Oratoire de Saint-Cénéré

Oratoire de Saint-Cénéré
Oratoire de Saint-Cénéré © Archives Ouest France

Au VIIème siècle, Saint-Cénéré appartient à la vague d’ermites évangélisateurs du Maine. Il fait jaillir une source dans le lieu de son ermitage, qui en a fait, depuis, une source vénérée. En 1849, les fidèles rebâtissent une chapelle sur les lieux, l’Oratoire de Saint-Cénéré, située à 1km du bourg de Saulges. Il s’agit aujourd’hui d’un lieu de pèlerinage très fréquenté, où aire de pique-nique et salon de thé viennent équiper les lieux.

Eglise mérovingienne de Saint-Pierre

Chapelle de Saint-Pierre
Chapelle de Saint-Pierre © séjour-touristique.com

Au VIIIème siècle, une église partiellement conservée et dédiée à Saint-Pierre fut construite, à Saulges. Elle fait partie des plus anciennes églises de la région, à l’intérieur de laquelle s’y retrouvent une statue peinte et les reliques de Saint-Cénéré. On y admire également de somptueuses peintures murales et une ancienne chapelle.

Eglise romane notre Dame

Au XIème siècle, l’église Saint-Pierre de Saulges, devenue trop étroite pour accueillir les paroissiens, est remplacée par une seconde église, dédiée à notre Dame. De cette construction d’origine, subsiste aujourd’hui son aspect imposant du haut de ses longs murs latéraux, de la nef aux fenêtres romanes. Au sud, s’y trouve une puissante tour-clocher, coiffée d’une toiture pyramidale du type des donjons romans.

À l’intérieur, une Sainte Trinité du XVème siècle et un retable du Christ au Calvaire de 1401, y sont à découvrir. A l’entrée, une plaque de marbre rappelant le martyre du bienheureux Julien Moulé, curé de Saulges, guillotiné à Laval en 1794.

Un air de préhistoire ancré sur les lieux

Outre ses églises et ses chappelles, le centre du village de Saulges est situé au cœur d’un circuit de randonnée allant des grottes jusqu’au moulin de Thévalles, en passant par les fours à chaux récemment restaurés.

Le moulin de Thévalles

C’est dans la commune de Chéméré-le-Roi, tout près de Saulges qu’on retrouve le moulin de Thévalles, fonctionnant comme en 1850 ! Il est situé au cœur d’une de ces verdures romantiques, entourée par une rivière saillante, par lesquelles on passerait pour délivrer notre belle.

Le moulin dispose d’un mécanisme exceptionnel de 4 niveaux, à travers son poids de 30 tonnes. Lors de chaque visite guidée, la manivelle est tournée et la machine produit farine, céréales anciennes riches en acides aminés, minéraux et oligo-éléments aux yeux de ses homo sapiens-sapiens.

Moulin de Thévalles au cœur de sa rivière
Moulin de Thévalles au cœur de sa rivière © mayenne-tourisme.com

Le four à chaux

C’est au creux de la vallée de l’Erve que les combustibles nécessaires à la production de chaux étaient fournis en abondance. C’est pourquoi impossible de parler de Saulges sans faire allusions à ses fours à chaux.

Parmi eux figure le four à chaux des Hauts Fournaux, situé sur le sentier de randonnée reliant le village à la cité des grottes. Il était destiné à fertiliser les sols. Un monument que ses villageois fiers ont pris soin de restaurer, ce qui en fait aujourd’hui un environnement accessible avec sa carrière de calcaire et sa maison du chaufournier.

Façade du four à chaux à Saulges
Façade du four à chaux à Saulges © Wikipedia

Un patrimoine naturel surprenant

Saulges renferme un ensemble de grottes sur les murs desquelles peintures pittoresques, ornements, dessins y sont tracés. En totalité, vingt entrées de grottes sont recensées. Parmi elles, « Rochefort » et « Margot » sont ouverts au public.

On y trouve également une végétation inhabituelle dans l’ouest de la France, avec des landes et des pelouses sèches, des buis et des genévriers… et on se rappelle que la commune est un village fleuri, niveau 3. Pour les désireux de visiter le grand canyon, c’est un sentier gardant son état préhistorique qui fera la passerelle, au cœur duquel vous y ferez la rencontre d’inattendus Aurochs.

Le site abrite aussi des espèces inhabituelles ou plutôt rares, comme le grand rhinolophe, la chauve-souris sédentaire ou encore le grand capricorne, le coléoptère le plus imposant de la faune française. Du haut de sa faune remarquable, le village est classé Natura 2000. De quoi émerveiller les amoureux de la nature…

Les somptueuses grottes de Saulges
Les somptueuses grottes de Saulges © Mon nuage

En couverture de l’article : le canyon de Saulges via www.coevrons-tourisme.com