Votre guide touristique pour vivre la Mayenne à 100%

Laval

C’est à l’ouest de la France, à 300 km à l’Ouest de Paris, que se trouve le chef-lieu du département de la Mayenne, Laval. La ville se situe à 3 km au Sud de Changé et à 4 km à l’Est de Saint-Berthevin. Longeant la route reliant Paris à la Bretagne dans la région Pays-De-La-Loire, la « ville d’Art et d’Histoire » parie sur le développement économique au cœur d’un patrimoine urbain indélébile, d’espaces fonctionnels, d’une agglomération de 50.000 habitants et d’un art de vivre entretenu.

Son histoire : du château à la ville

C’est sous les vestiges d’un incroyable château du début du XIème siècle que s’articule aujourd’hui la ville de Laval. Au temps de la Renaissance, le site n’est encore qu’un simple lieu de passage et le château constitue la première résidence seigneuriale de Laval. Sa vue imprenable sur toute la ville faisait de ce donjon un point d’observation idéal pour veiller à la sécurité de tous. Le château, fut protégé par une enceinte urbaine qui a commencé à se construire tout autour pour servir de rempart. Plus tard, la seigneurie développe la tradition textile et fait alors venir les tisserands dans la ville. La culture du tissage se développe et en fait la première activité économique du village jusqu’au XIXème siècle. Parallèlement plusieurs institutions, notamment religieuses, se construisent et au XVIIIème siècle, Laval compte 18.000 habitants... La ville émerge.

Deux rives, un territoire

Le patrimoine historique de Laval se découvre au bord des rives de Mayenne. Le vieux château de Laval, la place du 11 novembre ainsi que le centre névralgique de la ville se placent sur la rive droite alors que les petits quartiers de Saint-Mélaine et de Saint-Vénérand ainsi que les fameux quais se trouvent, eux, sur la rive gauche. C’est de ces rives, d’apparence paisible, qu’émane le dynamisme du territoire.

Laval et son patrimoine urbain

Si la ville de Laval s’est vu attribuer le titre de « ville d’Art et d’Histoire » par le Ministère de la Culture, c’est grâce à la qualité et à la richesse de son patrimoine urbain :

Le château de Laval

Surplombant fièrement la rive droite et mené par son pont, le vieux château de Laval invite naturellement à la contemplation. C’est dans ses murs médiévaux que loge aujourd’hui le Musée d’Art naïf sujet à régulières expositions de sculptures et monuments, peintures, ateliers ou visites thématiques. À l’étage inférieur du château se trouve une chapelle romane du XIIème siècle dotée de magnifiques colonnes finement sculptées. C’est dans cette même chapelle que l’on retrouve, en 1987, la sépulture d’Anne d’ Alègre, comtesse de Laval, enterrée dans un cercueil de plomb.

C’est un coté excitant pour tout le monde ! Quelque part parce que c’est dire qu’aujourd’hui le château de Laval resserre vraisemblablement encore de certains secrets qui seront peut-être dévoilés à l’avenir. Propos recueillis de Stephane Hiland par Midi en France.

Une des raisons qui fait effectivement regorger le lieu de visiteurs. Le château, qui est une vraie ruche pour les passionnés d’histoire et d’art, fait le contentement de habitants de Laval et des touristes de passage.

Au Lactopôle de Laval

Un autre bijou à cachet de Laval : la cité de lait Lactopôle, plus grand musée de lait et de fromage au monde. Labellisé « qualité tourisme », le Lactopôle, relève le défi de l’évasion au cœur de la tradition laitière française. Le Lactopôle, c’est le moyen pour la France de faire découvrir à ses visiteurs sa passion ancrée pour les métiers du lait, pour sa culture.

Le Lactopôle propose un voyage dans le temps, de la pratique artisanale et rurale de la transformation du lait, à une activité industrielle de pointe de nos jours. Sur quelques 5.000m2 le public se voit proposer 4.000 scènes et pièces qui illustrent les métiers et les traditions autour du lait. Incontournable de la visite du Lactopôle : la visite de la Laiterie de Laval, véritable reconstitution des conditions de travail de l’ancienne laiterie au sein du bâtiment d’origine de la première implantation industrielle de Lactalis à Laval, fondée en 1948 par André Besnier. Les visiteurs y découvriront entre autres les dessous du début de l’industrialisation de la profession à travers les différentes étapes de production : la réception et la collecte du lait, le stockage et la fabrication du beurre, le moulage du camembert, le salage, l’affinage, et enfin le conditionnement des fromages.

Les quais de la Mayenne

Sur la rive gauche se situent les plus grands quais de la Mayenne, offrant les meilleures vues d’ensemble sur le centre de Laval. Terminé en 1864, le quai d’Avesnières longe la rive et offre aux promeneurs de superbes panoramas entre centre-ville et nature et propose de belles haltes gourmandes comme au Quai 23, face au château de Laval, qui fait de sa spécialité le soufflé. En prime, échos de bourdonnement fluvial et vue sur les bateaux qui parcourent la Mayenne.

Un patrimoine naturel immense

La rive de Mayenne, c’est une vraie bénédiction à Laval. La ville vit aujourd’hui au rythme de cette rivière qui lui permet de prospérer, avec le transport de marchandises, les moulins à blé, les lavandières ou encore l’industrie des toiles de lin…

Laval c’est une ville extrêmement agréable. Cette rivière lui donne un vrai poumon d’oxygène… On est en plein cœur de la nature du bocage mayennais, il y a un climat à Laval qui est juste fabuleux. Selon l’historien Luc Boisnard, dans les colonnes de Midi France.

On le sait, les habitants de Laval ne remercieront jamais assez leur seigneurie d’avoir placé leur domicilium au cœur de cette rivière, dix siècles plus tôt !

Laval, terre d’innovation

C’est à Laval que le terme « défi économique » trouve son véritable sens. Vous demandez-vous qui s’est engagé dans la démarche de création d’un parc de développement économique ? Le département de la Mayenne et... Laval ! La commune œuvre à la création d’emplois à travers la mise en place de nouvelles activités et l’accueil d’entreprises logistiques. Un projet audacieux pour une commune tout aussi audacieuse. D’ici 2020, un nouvel élan économique animera la ville n’a de cesse de se développer.