Votre guide touristique pour vivre la Mayenne à 100%

Chailland

Chailland, la commune labellisée « Petite Cité de Caractère » située à 24km de Laval, en Mayenne, fait la fierté de ses quelques 1.223 habitants. C’est au creux de la vallée de l’Ernée sur le chemin d’une rivière et d’une dense forêt, que se trouve ce petit village bordé de spectaculaires escarpements rocheux, dignes d’un détour de promeneurs et randonneurs chevronnés. Ce lieu historique animé par une verdure hors pair et par une culture vivifiante mérite plus qu’un simple détour…

Chailland, quelles richesses historiques ?

La Forge, l’identité du pays

La Maison de La Forge
La Maison de La Forge © Chailland-Sur-Ernée

La petite cité dispose d’un passé fascinant lié à la transformation du fer justifiant les anciennes forges qui y demeurent encore. L’un des plus beaux sites de la région de Chailland se trouve dailleurs dans le lieu dit de La Forge, que l’on découvre à 2km au nord-ouest de la commune, en bordure de la forêt de Mayenne. À La Forge, c’est un établissement industriel important qui s’y situe, le second du Bas-Maine. Son exploitation spectaculaire grâce au charbon de bois fournit par la généreuse forêt, fit la fortune de ses propriétaires successifs.

François de Lorraine en donne bail le 8 juin 1550 : Les Fontenailles et le Seigneur d’Aubert occupent les lieux puis le Cardinal de Mazarin en fera l’acquisition en 1657. La Forge reste une dépendance du duché de Mayenne jusqu’à un échange effectué par la Duchesse de Durfort avec Monsieur Martin-Abraham Holterman, qui lui-même les cédera au marquis de Chavagnac en 1834. Le déclin de l’exploitation charbonnière s’amorce dès le début de la révolution industrielle.

L’église de Chailland

L’église de Chailland, c’est cette belle construction du XIXème siècle de style néo-roman, néo-gothique, due au talent d’Eugène Hawke. L’église constitue un véritable appel à la contemplation du haut de ses 19 verrières, réalisées par Auguste Alleaume et classées aux Monuments Historiques. Un classement qui lui revient de droit, de par l’originalité et la créativité de son bâti : chaque verrière porte des écussons et armoiries qui sont posés sur le bas des vitraux et indiquant le nom de la famille donatrice ayant réalisé à ses frais le vitrail.

À l’intérieur de l’édifice, le granit sert de support à la pierre blanche des colonnettes et des ornements. À l’extérieur, la tour forme un portique ouvert où aboutissent les deux escaliers. Une architecture structurée et fascinante dont la visite ne laisse personne de marbre.

L’Eglise de Chailland et son décor historique
L'Eglise de Chailland et son décor historique © Communes.com

Autres incontournables de Chailland

À quelques pas de La Forge, le château moderne du même nom, Château de La Forge, s’élève sur l’emplacement de l’ancien manoir de d’Aubert. Le château domine pratiquement la vallée de l’Ernée, à la lisière de la forêt. Elle dispose de majestueux vitraux peints en 1878 par l’artiste Ottin de Paris.

Dans la même lignée de ces édifices pittoresques se trouve La Chapelle de l’Habit, à 6km au nord-ouest de Chailland. Située au fond d’un vallon, dans une clairière de la forêt de Mayenne, l’Habit, affluent de l’Ernée, ouvre ses rives à la chapelle, servant en pleine forêt de petit lieu d’abri et de refuge aux pèlerins qui font chemin sur cet axe pour atteindre le Mont-Saint-Michel.

Chapelle de l’Habit
Chapelle de l'Habit © Archives Petit Patrimoine

À deux kilomètres au sud de Chailland, c’est Clivoy, un site inoubliable qui offre un véritable spectacle visuel avec son ancien moulin, la passerelle au-dessus d’un gué et la vue sur le château qui se dresse à flanc de la colline. Là haut, sur la pente du coteau, le château de Clivoy a fière allure sur le flanc de falaise où il siège.

Chailland et sa nature idyllique

Le village de Chailland est caractérisé « Village Fleuri 3 Fleurs ». Un label qui fait le bonheur de ses habitants, aux petits soins pour le fleurissement des façades et des jardins. Mais mis à part ces espaces verts aménagés, le village dispose également d’un espace vert naturel superbe, constituant tout le charme de la cité.

Le Parc et le Jardin de Clivoy

« Le parc et le jardin de Clivoy » est l’un des deux jardins mayennais labellisés « jardin remarquables » par le Ministère de la Culture. Un labellisation justifiée par la variété d’espèces végétales que l’on y trouve et par les vues imprenables qu’offre le jardin sur la vallée de l’Erne. En accessoire, un gite convivial et très confortable vient réchauffer les lieux pour les séjours touristiques dans la région.

Somptueux Parc et Jardin de Clivoy
Somptueux Parc et Jardin de Clivoy © www.clivoy.fr

La forêt de Mayenne

La forêt de Mayenne est un incontournable en termes de patrimoine naturel de la cité. Elle s’étend sur environ 3470 hectares et relève de plusieurs communes dont Chailland. La biodiversité de la forêt la rend pérenne et lui permettra principalement au travers des âges de fournir du charbon de bois aux forges. Le sol porte toujours les mêmes essences qu’il y a 400 ans et surtout ne s’est pas dégradé. Randonnées pédestres, équestres, à ski ou en raquettes peuvent aussi se faire dans ce véritable joyau de nature encore préservé.

Rivière l’Ernée au cœur de la forêt de la Mayenne
Rivière l'Ernée au cœur de la forêt de la Mayenne © Mayenne Tourisme

Un lieu de vie et de partage

Solidarité au rendez-vous

Chailland, c’est aussi cette petite communauté solidaire, fière de son village et jalouse de son patrimoine. Alors que le murs du château de La Forge subissent les affres d’un champignon parasite, on pensait le lieu voué à à la démolition. Mais c’est une cohorte qui se lève d’un même pied pour lutter contre l’initiative et prôner la restauration des lieux. Bien que le festival de sensibilisation ait été organisé à l’initiative des petits-enfants des propriétaires, c’est tout une ville qui s’est battue en chœur pour la cause.

« L’idée a énormément plu aux gens. Une trentaine d’artistes vont venir sur les trois jours de festival et, pour la plupart, nous les défrayons juste. Il y a beaucoup de volontariat » propos recueillis par Yohann Simeau, petit-enfant du propriétaire, dans Ouest France.

Un village en fête

En temps normal et régulièrement sont organisés divers festivals locaux. Depuis 2012, Un dimanche avec Brassens, festival faisant appel à ses musiciens locaux, connait un énorme succès d’année en année. Le festival qui met à l’honneur Georges Brassens a célébré sa septième édition en 2018, et proposé plus d’une trentaine de formations musicales.

Un Dimanche avec Brassens
Un Dimanche avec Brassens © Archives Ouest France

Les peintres dans la rue, a également lieu chaque année, le 14 Juillet, dans les rues de la commune. Les peintres y réalisent des tableaux suivant leurs inspiration du moment qu’il s’agisse d’aquarelle, de pastel ou de peinture à l’huile. Les lauréats sont attribués aux meilleurs œuvres et se joindront à une exposition des lauréats des 7 Petites Cités de Caractère de la Mayenne. Petits et grands sont les bienvenus dans ce festival haut en couleur en plein centre du village.

Peintres dans les rues des Petites Cités de Caractère
Peintres dans les rues des Petites Cités de Caractère © Le Courrier de la Mayenne